In English In italiano
 

LE CALENDRIER RÉPUBLICAIN


En-tête : La Liberté au bonnet d'Augustin Dupré (An IV / 1795-1796) Le calendrier républicain fut officiellement adopté le 24 octobre 1793, soit plus d'un an après l'avènement de la Première République (il n'y a donc pas d'An I !), après un long débat entre les mathématiciens Romme et Monge, les poètes Chénier et Fabre d'Eglantine et le peintre David. Le calendrier républicain est l'une des grandes réformes entreprises par la Convention nationale qui, tout comme le système métrique, visait à réformer la société jusque dans ses références au temps et à l'espace. Contre la superstition et le fanatisme, le dimanche, les saints, les fêtes chrétiennes étaient abolis au nom de la Raison, la science, la nature, la poésie, l'idéologie et l'utopie. 

L'oeuvre des mathématiciens : création d'un découpage égal des mois (12 mois, 30 jours), un système décimal des décades et des heures. L'année débute le jour de l'équinoxe d'automne. 

L'oeuvre des poètes : on donne aux jours des noms de plantes, d'animaux domestiques et d'outils. Les mois riment trois par trois, selon la "sonorité" des saisons. 

A noter que l'année commence au jour anniversaire de l'abolition de la royauté et qu'elle se termine par la fête des "sans-culottides" (jours complémentaires). 

On ne doit pas confondre les datations du calendrier républicain avec la mention, courante, "n..ème année de la Liberté", qui prend pour référence 1789. Dans les premières semaines d'utilisation du calendrier républicain, il est fréquent que les officiers de l'état-civil ne mentionnent pas le nom du mois, mais comptent par jours de "décade". La diffusion de ce calendrier, promu par la participation de grands artistes, se heurta cependant aux problèmes de la réduction des jours de repos qu'il impliquait ainsi qu'au rythme ancestral des foires et marchés agricoles.

Philippe Chapelin
 

  Conversions et grandes dates du calendrier républicain

ANS : II (1793-1794) - III (1794-1795) - V (1796-1797) - VI (1797-1798) - VII (1798-1799)

AN : IV (1795-1796)

ANS : VIII (1799-1800) - IX (1800-1801) - X (1801-1802) - XI (1802-1803) - XIII (1804-1805) - XIV (1805, jusqu'au 10 Nivôse)

AN : XII (1803-1804)
 

  Les textes législatifs concernant la mise en application du calendrier républicain
 

SAINT-ETIENNE, UNE HISTOIRE DE SAVOIR-FAIRE
Histoire d'une ville industrielle.
  
© 1995-2009 - Philippe Chapelin, généalogiste - France
Membre de la Chambre syndicale des Généalogistes et Historiens
Hit-Parade